Les parents terribles

Un décor qui joue et vient incarner le désordre d’une bourgeoisie décadente et égoïste, une mise en scène projetée à la fin des années 60, une comédie dramatique à perdre haleine.

Grande salle du Grrranit
Du mar 03 Nov au mer 04 Nov
- mardi 03 novembre 2020 à 20:00
- mercredi 04 novembre 2020 à 20:00

Catégorie : Théâtre
Lieu : Grande salle du Grrranit
Durée :
Type : Catégorie A

Les parents terribles

de Jean Cocteau – Mise en scène : Christophe Perton

Dates de représentations

mardi 03 novembre 2020 à 20:00

mercredi 04 novembre 2020 à 20:00

Je réserve
Un décor qui joue et vient incarner le désordre d’une bourgeoisie décadente et égoïste, une mise en scène projetée à la fin des années 60, une comédie dramatique à perdre haleine.

Michel est un jeune homme choyé par sa mère, Yvonne. Lorsqu’il annonce à ses parents qu’il aime Madeleine, le désespoir s’empare de sa mère, qui craint de perdre son fils, et de son père, Georges, car… Madeleine est sa maîtresse. Le trio vit aux crochets de la tante Léonie, sœur d’Yvonne, qui dissimule depuis nombre d’années son propre amour pour Georges. Léonie va tenter d’ordonner cette tragique comédie de la vie.

Christophe Perton met en scène la célèbre pièce de Jean Cocteau qui, écrite en 1948, connue un succès populaire retentissant avant d’être immortalisée au cinéma avec, à la scène comme à l’écran, Jean Marais l’acteur chéri de Cocteau.

Tout en restant au cœur de son sujet, l’amour monstrueux et ravageur d’une mère pour son fils, la pièce empreinte les codes du vaudeville et insuffle par la forme même une mécanique théâtrale percutante et des dialogues d’une drôlerie redoutable.

Une comédie dramatique à perdre haleine !

« Au Théâtre national de Nice, Christophe Perton adapte le manuscrit original des Parents terribles de Cocteau et signe un boulevard cruel d’une rare modernité. Porté par une distribution flamboyante, menée tambour battant par le trio Muriel Mayette-Hotlz, Maria de Medeiros et Charles Berling, la pièce, interdite à sa création, n’a rien perdu de verve mordante, de sa force troublante. »

L’Œil d’Olivier, Chroniques artistiques & rencontres culturelles, 1er octobre 2020

Texte : Jean Cocteau
Adaptation et mise en scène : Christophe Perton
Collaboratrice artistique : Camille Melvil
Scénographie Christophe Perton
Avec la collaboration de Barbara Creutz
Création lumière : Eric Soyer
Musiques et création son : Emmanuel Jessua
Création costumes : Agnès Falque
Régisseur général : Pablo Simonet
Administratrice de production : Cendrine Forgemont
Chargé de production : Laurent Codair

Avec : Muriel Mayette-Holtz, Charles Berling, Maria De Medeiros, Emile Berling, Lola Créton.

Production déléguée : Scènes&Cités
La compagnie Scènes&Cités est conventionnée par : DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Coproduction : Théâtre National de Nice CDN Nice Côte d’Azur, Le Liberté – Scène Nationale Chateauvallon-Liberté, Radiant-Bellevue – Caluire / Lyon

© Photographie Vincent Bérenger