Akzak
L'impatience d'une jeunesse reliée

Akzak est inspiré du terme turc aksak, emprunté à la théorie musicale ottomane. Il signifie « boiteux» et désigne les principaux rythmes irréguliers rencontrés dans les Balkans. Cette pièce labellisée Africa 2020 par l’Institut Français est une fenêtre de visibilité sur la création contemporaine africaine en France.

MAISON DU PEUPLE
Du jeu 12 Nov au ven 13 Nov
- jeudi 12 novembre 2020 à 20:00
- vendredi 13 novembre 2020 à 20:00

Catégorie : Danse
Lieu : MAISON DU PEUPLE
Durée :
Type : Catégorie C

Akzak
L'impatience d'une jeunesse reliée

CCN VIADANSE BELFORT

Dates de représentations

jeudi 12 novembre 2020 à 20:00

vendredi 13 novembre 2020 à 20:00

Je réserve
Akzak est inspiré du terme turc aksak, emprunté à la théorie musicale ottomane. Il signifie « boiteux» et désigne les principaux rythmes irréguliers rencontrés dans les Balkans. Cette pièce labellisée Africa 2020 par l’Institut Français est une fenêtre de visibilité sur la création contemporaine africaine en France.

La nouvelle création de Héla Fattoumi et Eric Lamoureux explore le rapport à l’autre avec 12 jeunes danseurs originaires du continent africain : Burkina Faso, Maroc, Tunisie. Ils forment un bloc de singularités entremêlées, inscrivant la pièce dans sa dimension politique, comme un catalyseur des notions d’hospitalité, de fraternité, de solidarité entre les peuples.

Une composition musicale originale transcrite et jouée sur le plateau par le percussionniste et compositeur Xavier Desandre Navarre, qui crée à partir des improvisations des danseurs, œuvrant un peu à la manière d’un chef d’orchestre. Explorant la richesse des hybridations, il apporte une rigueur pour que l’écriture puisse évoluer et swinguer. Le liège au sol est aussi un partenaire plastique et sonore. Il évoque l’image d’une terre aride, sur laquelle le piétinement des danseurs renvoie à une jeunesse qui piaffe, reliée par une façon de vivre la danse, instinctive et vitale.

Chorégraphie et scénographie : Héla Fattoumi et Éric Lamoureux
Composition et interprétation musicale : Xavier Desandre Navarre

Interprètes : Sarath Amarasingam, Téguawendé Yasinthe Bamogo, Juliette Bouissou, Meriem Bouajaja, Mohamed Chniti, Chourouk El Mahati, Adama Gnissi, Moad Haddadi, Synda Jebali, Mohamed Lamqayssi, Mohamed Fouad, Fatou Traoré, Angela Vanoni

Collaborateur artistique : Stéphane Pauvret
Assistante : Johanna Mandonnet
Création lumières : Jimmy Boury
Costumes : Gwendoline Bouget
Assistante costumes : Bérénice Fischer
Direction technique : Thierry Meyer
Régie lumières : Manon Bongeot et Maxime Scherrer
Régie son : Valentin Maugain et Brendan Guerdat
Production : VIADANSE, Centre chorégraphique national de Bourgogne Franche-Comté à Belfort
Coproductions : Le Théâtre Scène nationale de Mâcon, la Scène nationale Châteauvallon-Liberté, MA Scène nationale de Montbéliard, Grrranit Scène nationale de Belfort, Théâtre Jean Vilar à Vitry-sur-Seine

En collaboration avec : La Termitière CDC à Ouagadougou (Burkina Faso), la formation Nafass à Marrakech (Maroc)
Avec le soutien de l’Institut français (Maroc, Burkina Faso, Tunisie, Paris), de l’Organisation internationale de la Francophonie et de la DAECT (Délégation à l’Action Extérieure des Collectivités Territoriales) dans le cadre du projet de coopération culturelle décentralisée entre les villes de Belfort et Ouagadougou, et du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté dans le cadre du dispositif de solidarité internationale.

Ce spectacle bénéficie du label « Africa 2020 ».

VIADANSE – Centre chorégraphique national de Bourgogne Franche-Comté à Belfort est subventionné par le Ministère de la Culture – DRAC Bourgogne Franche-Comté, le Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté, le Département du Territoire de Belfort, le Grand Belfort et avec le soutien de l’Institut français.

© Photographie Laurent Philippe