ARTS NUMÉRIQUES, EXPOSITION
GRRROTTE
Gratuit : Entrée libre
08 Jan 2022 - 18:00

EXPOSITION WAVEFORM Z

Ulf LANGHEINRICH

EXPOSITION DU SAMEDI 8 JANVIER AU SAMEDI 19 MARS 2022


VERNISSAGE LE SAMEDI 8 JANVIER / A voir du mardi au samedi de 13h à 19h

– Création spéciale –

Commissariat Richard Castelli – EPIDEMIC


ULF LANGHEINRICH


Né en 1960 à Wolfen (ex-RDA), Ulf Langheinrich étudie le design industriel à Halle puis émigre en Allemagne de l’Ouest en 1984. Il y crée un studio de musique électronique.


En 1988, il part pour Vienne, Autriche, où le centre artistique WUK l’accueille en résidence. Une exposition de ses peintures et dessins est présentée à la Kunsthalle Exnergasse en 1990.


En 1991, il fonde avec Kurt Hentschläger le duo GRANULARSYNTHESIS, qui réalise plusieurs projets internationaux à grande échelle, parmi lesquels AREAL 1997-2004, FELD 2000, MODELL 5 1994-2007, NOISEGATE 1998 et POL 1998-2008. Le duo se produit en Europe, en Asie, en Amérique du Nord et en Océanie (entre autres : ICA Londres, MAK Vienne, Musées d’art contemporain de Lyon, Montréal et Seoul, Stedelijk Museum Amsterdam, Kunstverein Hannover, ISEA Montréal et Liverpool, ICC Tokyo, Creative Time New York et le Pavillon de l’Autriche à la Biennale de Venise 2001).


En 1995, le duo reçoit le Premier Prix ARTEC de la Biennale internationale de Nagoya. Les oeuvres de GRANULAR-SYNTHESIS sont publiées sur plusieurs DVDs, dont REMIX/INDEX (Arge Index / Medienwerkstatt Wien & sixpackfilm) et IMMERSIVE WORKS (ZKM / Cantz).


Depuis 2002, Ulf Langheinrich se consacre de nouveau à ses propres projets. Ses oeuvres sont présentées notamment à Barcelone (MACBA 2011, SONAR 2018), Berlin (Martin-Gropius-Bau 2007-2008), Bruxelles (Halles de Schaerbeek 2016), Dresde (Hellerau EZK 2010, 2012 et 2016), Eindhoven (STRP Festival 2009), Gand (Film Festival 2008), Hong Kong (Ouverture du Run Run Shaw Creative Media Centre 2011, ouverture d’ISEA Hong Kong 2016), Madrid (ARCO 2006), Melbourne (ACMI 2005), Montréal (Elektra Festival 2007, SAT 2012-2013 et 2018), Moscou (Red October 2011, Winzavod 2013), Perth (PICA 2007), Rome (Romaeuropa Festival : Palladium 2006, MACRO Testaccio – La Pelanda 2010, Palazzo delle Esposizioni 2017-2018), Rotterdam (DEAF 2004), San Francisco (Recombinant Festival 2016 et 2018), Séoul (Incheon Digital Arts Festival 2010) Shanghai (Zendai MoMA 2006, Shanghai Sculpture Space 2007, Science and Technology Museum 2008, Chronus Art Center 2014, Power Station of Art 2017, Ming Contemporary Art Museum 2018), Taipei (Musée des beaux-arts 2013), Vienne (Wien Modern 2006 et Künstlerhaus 2010), Washington (Hirshhorn Museum et Musée de l’air et de l’espace 2017)…


En 2005, il est l’invité spécial du festival Ars Electronica de Linz, avec le soutien de la Fondation Siemens. Il y est de nouveau invité en 2019 avec une commande spéciale, NOLANDX, pour l’environnement Deep Space (double projection 3D 8K) du Ars Electronica Center.

Plusieurs rétrospectives lui sont consacrées, au Kunstraum Florenz Bâle 2015, à la Muffatwerk Munich 2017 et au MELT Festival en Allemagne, où il est l’invité spécial de l’édition 2018.


De grands festivals de musique contemporaine lui passent commande, comme le Festival d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence (SYNTONY 2005), Wien Modern (DRIFT LIVE 2006) ou encore Tonlagen à Dresde (KU 2010). Il est également invité par l’Académie d’été de musique contemporaine de Darmstadt en 2018. Ses dernières compositions acoustiques sont SINKEN II pour ensemble à cordes et RE-TIME pour orchestre symphonique et projection 3D.


Il réalise nombre d’oeuvres cinématographiques, parmi lesquelles le film interactif abstrait PERM 2005, spécialement créé pour le dôme EVE de Jeffrey Shaw, suivi d’HEMISPHERE 2006-2016, film hémisphérique soutenu par la Fondation fédérale allemande de la culture et LAND, son premier film stéréoscopique, commande de la Biennale de Liverpool 2008. La même année il coréalise le court métrage SPINTEX avec Gina Czarnecki au Ghana puis conçoit trois films en 3D 360° pour l’AVIE, autre dispositif conçu par Jeffrey Shaw : ALLUVIUM 2010, MOVEMENT Z et MUSIC II 2014.


En 2017 il crée LOST, une nouvelle pièce pour le dôme suspendu qui avait été initialement conçue pour son film HEMISPHERE. LOST a la particularité de n’utiliser que des lumières stroboscopiques sans apport d’images projetées. Les deux oeuvres sont aussi présentées, indépendamment de leur dôme dédié, dans les planétariums de Bochum et du Musée de l’air et de l’espace du Smithsonian Institut de Washington, et dans les dômes de la SAT à Montréal et du festival SONAR de Barcelone. La même année, il conçoit GHOST, la troisième oeuvre d’animation liquide pour la MATRICE LIQUIDE 3D (construite en 2014), présentée pour la première lors de l’exposition BODY MEDIA II à la Power Station of Art, siège de la Biennale de Shanghai.


Parmi ses autres projets, il compose la musique du spectacle « N » du chorégraphe français Angelin Preljocaj, en tournée de 2004 à 2007.

Il signe plusieurs spectacles et installations avec les danseuses japonaises Akemi Takeya (CE_I, WEATHERING 2005-2006) et Toshiko Oiwa (MOVEMENT A 2008, MOVEMENT X et MOVEMENT Y 2010, MOVEMENT B 2011), et plus récemment, avec la danseuse chinoise Luo Yuebing (MOVEMENT C, MOVEMENT Z 2014 et FULL ZERO 2016).

En 2015, il crée les images et participe à la conception lumière de l’opéra SOLARIS de Dai Fujikura et Saburo Teshigawara, d’après le roman de Stanislas Lem, au Théâtre des Champs-Élysées puis aux Opéras de Lille et de Lausanne.

Pour sa dernière création VORTEX en 2020, un spectacle de danse et images 3D live, il collabore avec la chorégraphe Italienne Maria Chiara de’Nobili.


Il est régulièrement sollicité pour réaliser des créations spéciales, entres autres pour l’ouverture de ISEA Hong Kong 2016 au Run Run Shaw Creative Media Centre Theatre et en 2018, le festival Lumiere London lui commande l’oeuvre monumentale OSC-L, pour l’extérieur de la cage de scène du National Theatre de Londres.


La discographie d’Ulf Langheinrich compte les CDs DEGREES OF AMNESIA (Asphodel Records), sorti en 1998 et réédité en 2012 par DS-X.org, et IT WOULD HAVE BEEN FANTASTIC, réunissant les compositions sonores de ses installations (DS-X.org, 2012).

Le double DVD Visionaries 21: The Aesthetic of Sensory paru en 2013 chez Artfilms (UK-AU) présente ses spectacles et installations créés entre 2002 et 2010.


Entre 2003 et 2010, Ulf Langheinrich enseigne les arts médias à l’École supérieure des beaux-arts de Leipzig, à l’Université des sciences appliquées de Salzburg, à la City University de Hong Kong, ainsi qu’au Fresnoy – studio national des arts contemporains à Tourcoing. Il est également artiste conférencier en résidence au RMIT à Melbourne et à l’Université nationale d’art de Hangzhou. Il est invité pour de nombreux colloques aux Etats-Unis, au Canada, en Chine et en Allemagne, entre autres.

Il participe au projet éducatif Sup de Sub du collectif LFKs dirigé par Jean Michel Bruyère depuis septembre 2019.


De 2016 à 2020, Ulf Langheinrich est directeur artistique du festival CynetArt, Dresde (Allemagne).


Découvrez l'installation intéractive d'Ulf LANGHEINRICH se reflétant dans l'eau ...? Magique !
©Ulf Langheinrich

Conception image, son et lumière : Ulf Langheinrich
Logiciel : Matthias Härtig
Production, tournées : EPIDEMIC (Richard Castelli, Florence Berthaud)
Tous publics jusqu'à 123 ans
ARTS NUMÉRIQUES, EXPOSITION
GRRROTTE
Gratuit : Entrée libre
08 Jan 2022 - 18:00

EXPOSITION WAVEFORM Z

Ulf LANGHEINRICH

EXPOSITION DU SAMEDI 8 JANVIER AU SAMEDI 19 MARS 2022


VERNISSAGE LE SAMEDI 8 JANVIER / A voir du mardi au samedi de 13h à 19h

– Création spéciale –

Commissariat Richard Castelli – EPIDEMIC


ULF LANGHEINRICH


Né en 1960 à Wolfen (ex-RDA), Ulf Langheinrich étudie le design industriel à Halle puis émigre en Allemagne de l’Ouest en 1984. Il y crée un studio de musique électronique.


En 1988, il part pour Vienne, Autriche, où le centre artistique WUK l’accueille en résidence. Une exposition de ses peintures et dessins est présentée à la Kunsthalle Exnergasse en 1990.


En 1991, il fonde avec Kurt Hentschläger le duo GRANULARSYNTHESIS, qui réalise plusieurs projets internationaux à grande échelle, parmi lesquels AREAL 1997-2004, FELD 2000, MODELL 5 1994-2007, NOISEGATE 1998 et POL 1998-2008. Le duo se produit en Europe, en Asie, en Amérique du Nord et en Océanie (entre autres : ICA Londres, MAK Vienne, Musées d’art contemporain de Lyon, Montréal et Seoul, Stedelijk Museum Amsterdam, Kunstverein Hannover, ISEA Montréal et Liverpool, ICC Tokyo, Creative Time New York et le Pavillon de l’Autriche à la Biennale de Venise 2001).


En 1995, le duo reçoit le Premier Prix ARTEC de la Biennale internationale de Nagoya. Les oeuvres de GRANULAR-SYNTHESIS sont publiées sur plusieurs DVDs, dont REMIX/INDEX (Arge Index / Medienwerkstatt Wien & sixpackfilm) et IMMERSIVE WORKS (ZKM / Cantz).


Depuis 2002, Ulf Langheinrich se consacre de nouveau à ses propres projets. Ses oeuvres sont présentées notamment à Barcelone (MACBA 2011, SONAR 2018), Berlin (Martin-Gropius-Bau 2007-2008), Bruxelles (Halles de Schaerbeek 2016), Dresde (Hellerau EZK 2010, 2012 et 2016), Eindhoven (STRP Festival 2009), Gand (Film Festival 2008), Hong Kong (Ouverture du Run Run Shaw Creative Media Centre 2011, ouverture d’ISEA Hong Kong 2016), Madrid (ARCO 2006), Melbourne (ACMI 2005), Montréal (Elektra Festival 2007, SAT 2012-2013 et 2018), Moscou (Red October 2011, Winzavod 2013), Perth (PICA 2007), Rome (Romaeuropa Festival : Palladium 2006, MACRO Testaccio – La Pelanda 2010, Palazzo delle Esposizioni 2017-2018), Rotterdam (DEAF 2004), San Francisco (Recombinant Festival 2016 et 2018), Séoul (Incheon Digital Arts Festival 2010) Shanghai (Zendai MoMA 2006, Shanghai Sculpture Space 2007, Science and Technology Museum 2008, Chronus Art Center 2014, Power Station of Art 2017, Ming Contemporary Art Museum 2018), Taipei (Musée des beaux-arts 2013), Vienne (Wien Modern 2006 et Künstlerhaus 2010), Washington (Hirshhorn Museum et Musée de l’air et de l’espace 2017)…


En 2005, il est l’invité spécial du festival Ars Electronica de Linz, avec le soutien de la Fondation Siemens. Il y est de nouveau invité en 2019 avec une commande spéciale, NOLANDX, pour l’environnement Deep Space (double projection 3D 8K) du Ars Electronica Center.

Plusieurs rétrospectives lui sont consacrées, au Kunstraum Florenz Bâle 2015, à la Muffatwerk Munich 2017 et au MELT Festival en Allemagne, où il est l’invité spécial de l’édition 2018.


De grands festivals de musique contemporaine lui passent commande, comme le Festival d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence (SYNTONY 2005), Wien Modern (DRIFT LIVE 2006) ou encore Tonlagen à Dresde (KU 2010). Il est également invité par l’Académie d’été de musique contemporaine de Darmstadt en 2018. Ses dernières compositions acoustiques sont SINKEN II pour ensemble à cordes et RE-TIME pour orchestre symphonique et projection 3D.


Il réalise nombre d’oeuvres cinématographiques, parmi lesquelles le film interactif abstrait PERM 2005, spécialement créé pour le dôme EVE de Jeffrey Shaw, suivi d’HEMISPHERE 2006-2016, film hémisphérique soutenu par la Fondation fédérale allemande de la culture et LAND, son premier film stéréoscopique, commande de la Biennale de Liverpool 2008. La même année il coréalise le court métrage SPINTEX avec Gina Czarnecki au Ghana puis conçoit trois films en 3D 360° pour l’AVIE, autre dispositif conçu par Jeffrey Shaw : ALLUVIUM 2010, MOVEMENT Z et MUSIC II 2014.


En 2017 il crée LOST, une nouvelle pièce pour le dôme suspendu qui avait été initialement conçue pour son film HEMISPHERE. LOST a la particularité de n’utiliser que des lumières stroboscopiques sans apport d’images projetées. Les deux oeuvres sont aussi présentées, indépendamment de leur dôme dédié, dans les planétariums de Bochum et du Musée de l’air et de l’espace du Smithsonian Institut de Washington, et dans les dômes de la SAT à Montréal et du festival SONAR de Barcelone. La même année, il conçoit GHOST, la troisième oeuvre d’animation liquide pour la MATRICE LIQUIDE 3D (construite en 2014), présentée pour la première lors de l’exposition BODY MEDIA II à la Power Station of Art, siège de la Biennale de Shanghai.


Parmi ses autres projets, il compose la musique du spectacle « N » du chorégraphe français Angelin Preljocaj, en tournée de 2004 à 2007.

Il signe plusieurs spectacles et installations avec les danseuses japonaises Akemi Takeya (CE_I, WEATHERING 2005-2006) et Toshiko Oiwa (MOVEMENT A 2008, MOVEMENT X et MOVEMENT Y 2010, MOVEMENT B 2011), et plus récemment, avec la danseuse chinoise Luo Yuebing (MOVEMENT C, MOVEMENT Z 2014 et FULL ZERO 2016).

En 2015, il crée les images et participe à la conception lumière de l’opéra SOLARIS de Dai Fujikura et Saburo Teshigawara, d’après le roman de Stanislas Lem, au Théâtre des Champs-Élysées puis aux Opéras de Lille et de Lausanne.

Pour sa dernière création VORTEX en 2020, un spectacle de danse et images 3D live, il collabore avec la chorégraphe Italienne Maria Chiara de’Nobili.


Il est régulièrement sollicité pour réaliser des créations spéciales, entres autres pour l’ouverture de ISEA Hong Kong 2016 au Run Run Shaw Creative Media Centre Theatre et en 2018, le festival Lumiere London lui commande l’oeuvre monumentale OSC-L, pour l’extérieur de la cage de scène du National Theatre de Londres.


La discographie d’Ulf Langheinrich compte les CDs DEGREES OF AMNESIA (Asphodel Records), sorti en 1998 et réédité en 2012 par DS-X.org, et IT WOULD HAVE BEEN FANTASTIC, réunissant les compositions sonores de ses installations (DS-X.org, 2012).

Le double DVD Visionaries 21: The Aesthetic of Sensory paru en 2013 chez Artfilms (UK-AU) présente ses spectacles et installations créés entre 2002 et 2010.


Entre 2003 et 2010, Ulf Langheinrich enseigne les arts médias à l’École supérieure des beaux-arts de Leipzig, à l’Université des sciences appliquées de Salzburg, à la City University de Hong Kong, ainsi qu’au Fresnoy – studio national des arts contemporains à Tourcoing. Il est également artiste conférencier en résidence au RMIT à Melbourne et à l’Université nationale d’art de Hangzhou. Il est invité pour de nombreux colloques aux Etats-Unis, au Canada, en Chine et en Allemagne, entre autres.

Il participe au projet éducatif Sup de Sub du collectif LFKs dirigé par Jean Michel Bruyère depuis septembre 2019.


De 2016 à 2020, Ulf Langheinrich est directeur artistique du festival CynetArt, Dresde (Allemagne).


Découvrez l'installation intéractive d'Ulf LANGHEINRICH se reflétant dans l'eau ...? Magique !
©Ulf Langheinrich

Conception image, son et lumière : Ulf Langheinrich
Logiciel : Matthias Härtig
Production, tournées : EPIDEMIC (Richard Castelli, Florence Berthaud)
Tous publics jusqu'à 123 ans